Démian Peeters
Feb 5, 2019

1st PAT-RN, l’esprit gentle d’influence militaire et workwear

Des tissus de haute technologie dotés d’une impression héritage, un vestiaire polyvalent dégenré, du savoir-faire. On trouve tout ça chez 1st PAT-RN.

Qui mieux que le label 1st PAT-RN pour proposer un vestiaire inspiré à la fois par les vêtements militaires, les pièces workwear iconiques et la tradition sartoriale italienne ? On aime la philosophie de la maison, la polyvalence de ses créations et son ancrage dans différents savoir-faire historiques.

On aime l’esprit gentle, qui combine belle mise et décontraction, avec la possibilité de dépareiller les tenues et de laisser s’exprimer le contraste et la complémentarité des matières. Plus important encore : on aime le parti pris d’une confection et d’une distribution à taille humaine, ainsi que le trop rare et vrai positionnement allwear.

1st PAT-RN, un vestiaire précis et inspiré

L’histoire de 1st PAT-RN commence en 2011 à Follina en Italie, dans l’atelier des frères Berto, Cristiano et Alessio, et de Sylvia Piccin. L’idée au départ du projet est restée inchangée depuis : fabriquer en très petit nombre des vêtements sincères et authentiques, avec une construction sérieuse et recherchée. Des pièces d’influence vintage à la croisée de différents vestiaires traditionnels : militaires, workwear et tailoring.

Pour le label, c’est précisément ce décloisonnement et cette transversalité qui permettent d’imaginer des vêtements qui ont du caractère et une attractivité durable :

La combinaison d’éléments issus de contextes différents, d’expériences différentes, de styles différents et de sources d’inspiration différentes est la clé de voûte du travail d’un designer. Si vous ne partez pas de là, le produit n’aura pas ce supplément d’âme et ne sera pas en mesure de transmettre des émotions sur le toucher, la couleur, la consistance, le poids et la patine.
1st PAT-RN

Chez 1st PAT-RN, beaucoup de pièces se révèlent essentielles pour ceux et celles qui souhaitent associer la tradition des vêtements simples à l’intégrité d’une fabrication authentique. On retrouve en effet avec émotion la qualité tangible et le style caractéristique de différents univers sartoriaux. Tout est produit en séries limitées et entièrement en Italie, depuis la conception des matières jusqu’à la fabrication finale du vêtement. Le choix des tissus est méticuleux, le travail sur les coupes extrêmement soigné et le design tout simplement inspiré, bien pensé et fonctionnel.

Dites “first pattern” : le label revendique ses influences militaires en utilisant ce terme qui désigne historiquement tout véritable premier prototype d’un modèle de vêtement conçu pour l’armée.

Le catalogue de 1st PAT-RN, c’est d’abord une sélection régulière de vestes de travail et de blazers qui bénéficie d’une solide culture sartoriale et d’une belle inspiration vintage, avec des coupes intelligemment repensées selon le principe du “fine tuning”. Côté sourcing, 1st PAT-RN privilégie des fournisseurs italiens locaux, mais aussi japonais. C’est presque une évidence quand on veut confectionner des produits de qualité de façon artisanale. Côté recherche et développement, le travail sur les matières est véritablement foisonnant.

Kai Sasaki

Autre attrait majeur du catalogue 1st PAT-RN : il est entièrement dessiné par Kai Saski, un illustrateur japonais spécialisé dans la représentation de vêtements historiques et de lookbooks.

L’exercice de sélection s’est révélé difficile pour la rédaction de cet article, tant les variations sont nombreuses. Impossible de faire le tour de la question. Nous avons dû nous concentrer sur quelques-unes des pièces phares parmi les vestes et blazers. Elles ont l’avantage de nous faire voyager parmi les matières et les différentes influences stylistiques de 1st PAT-RN.

Les work jackets à cols rond

Laboratorio-Workshop

La pièce iconique de 1st PAT-RN est sans conteste la Laboratorio ou Workshop Jacket, une réinterprétation de la veste d’atelier ou de laboratoire à l’européenne. Au catalogue, elle est intégrée dans la série “Los Alamos”, en référence aux tenues de travail portées par les scientifiques du laboratoire national américain, fondé pendant la Seconde Guerre mondiale (1943) dans l’État du Nouveau-Mexique comme lieu secret pour centraliser les recherches scientifiques du Projet Manhattan.

© Kai Sasaki. – © The Bureau Belfast.

Caractéristiques principales : une coupe courte ajustée avec une martingale, un col court arrondi, trois poches plaquées frontales dont une poche carrée très basse, une poche intérieure et des boutons de serrage au poignet.

Outre en traditionnelle moleskine, on la trouve déclinée dans différentes matières d’exception, notamment en sergé brisé (ou croisé). Ce tissage “broken twill” à la fois souple et solide donne une main particulière qui ressemble à une laine. Une construction technique qui offre une belle extensibilité, et fait que la structure “change de direction”, créant un effet presque “cassé”, même si elle reste diagonale.

© Heddels.

On peut aussi l’adopter en sergé lourd ou “Heavy Twill”, traité spécialement pour reproduire le toucher d’une veste de travail de 1944 trouvée par Cristiano Berto au musée de Cherbourg.

© Archives 1st PAT-RN.

Autre variante intéressante : en velours côtelé avec un coton pima lavé. Ce “washed pima corduroy” présente une largeur de cordon généreuse pour un rendu lourd, très doux et la promesse d’une belle patine. On retrouve aussi ce corduroy sur le Allen Trousers et sur la Woody Jacket, avec une doublure en twill de polycoton issu d’un deadstock.

© Kafka Mercantile & Supply Co.

Lanza

La Lanza est dotée d’une poche poitrine à rabat boutonné, placée plus haut que celle de la Laboratorio-Workshop, et les deux poches latérales sont passepoilées. Elle est aussi gansée et possède deux boutons de serrage au niveau de la martingale dorsale, ainsi qu’une patte de serrage au col. Ici, en selvedge double indigo, non lavé, avec les coutures intérieures à liseret.

© Life Time Gear.

Tarzo-Liza

Une autre variation autour de la veste d’artisan à col rond, façon “Comfort Knit Blazer”. On retrouve la même fermeture centrale que sur la Laboratorio-Workshop, à 5 boutons en comptant celui qui ferme le col. La coupe est plus longue, la poche poitrine plus haute avec un rabat, et elle n’a pas de martingale. Elle est aussi gansée et partiellement doublée aux épaules.

Elle est ici travaillée dans un tweed moucheté 100 % laine vierge, incroyablement duveteux. Ce “Tweed di Maglia” est une matière phare du label, dont le secret de fabrication est bien gardé : il serait directement inspiré par les tissus traditionnels tels que les portaient les ouvriers locaux au début des années 1900.

À gauche, la variante Liza. © Manufactum. À droite, la Tarzo. © Owl.

© Owl.

Arfanta

Elle est un peu plus blazer que la Tarzo-Liza, avec une fermeture à 4 boutons, des poches plus arrondies et une poche poitrine sans rabat. 1st PAT-RN la propose dans un tweed spécial, une sorte de denim tricoté à partir d’une maille artisanale, produite sur des vieilles machines, avec un précieux mélange de laine vierge pure et de coton à haute teneur en fibres.

© Superdenim.

Work jacket ou blazer casual, telle est la question ? Julien fait le point dans un très bon article consacré à cet essentiel du vestiaire gentle. C’est aussi l’occasion de (re)découvrir quelques maisons sœurs de 1st PAT-RN, comme Scarti-Lab ou Ten-C.

Les blazers gentle

Follina

Aussi incontournable que la Laboratorio-Workshop dans le catalogue de 1st PAT-RN, la Follina est le blazer utilitaire à revers et à trois boutons qui s’inspire des vestes de travail des technicien.ne.s de laboratoire. Elle est équipée de quatre grandes poches extérieures et d’une poche intérieure, suffisamment subtiles pour conserver l’esthétique minimaliste de la pièce.

Comme la Laboratorio, on la trouve en sergé lourd “Heavy Twill”, mais aussi en tricotine de coton, une matière compacte – une sorte gabardine avec des côtes plus prononcées – inspirée des tissus militaires, avec une texture diagonale. Comme toutes les vestes de 1st PAT-RN, elle est teinte sur pièce (piece-dyed) ; cela signifie qu’au lieu d’être confectionné à partir de fils déjà teints, le tissu ou le tricot est composé au départ de fils grège non teints. Les Japonais sont assez friands de cette technique : un parti pris qui confère au tissu une main moins stressée et une surface soit plus nette et sophistiquée.

© Superdenim.

La Follina est également proposée en double sateen, c’est-à-dire avec le même “aspect inversé” sur les deux faces du tissu, dans une version retravaillée du satin militaire classique. 1st PAT-RN ajoute ici un traitement Airo : un jet d’air à haute pression utilisé pour casser la fibre et ajouter de la douceur au toucher.

© Superdenim.

Anders-Aura

Un autre blazer emblématique à trois boutons de 1st PAT-RN. Équipé de trois poches plaquées à l’avant, de deux poches intérieures et d’un évent arrière simple, il emprunte à l’univers traditionnel des vestes de travail des poignets à un bouton type “working cuffs”.

L’Anders-Aura a été produite en HBT, le fameux et robuste coton militaire à chevrons, mais surtout en laine herringbone, typique du vestiaire gentle, en mélange de Shetland et de polyester brossé pour garantir la solidité du tissu et conserver la main de la laine au niveau de sa douceur. Dans cette version, elle est dotée d’une doublure tactique spéciale en tissu militaire, 60% coton et 40% viscose. Le genre de détail qui apporte de la sophistication à une veste, mais qui invite surtout à la dépareiller avec des matières plus techniques.

© Superdenim.

Evans-Vassar

Un peu plus formelle, l’Evans-Vassar est gansée, avec des poches latérales à rabats. Côté matière, on est ici sur du 100 % laine, un jersey melton de très bonne facture, avec d’excellents qualités d’étirement, produit sur une vieille machine à tricotée restaurée dans le Frioul-Vénétie julienne.

© Superdenim.

Woody

Inutile de préciser d’où la Woody tire son nom ! À dépareiller ou à porter avec le pantalon Allen, en privilégiant un fit bien loose à la new-yorkaise, façon Crimes et délits.

© Superdenim.

Les Ivy et Navy

Prep-Campus

La parfaite fusion entre une veste utilitaire et un blazer Ivy traditionnel à revers. Le Prep-Campus Blazer de 1st PAT-RN est proposé dans un coton supérieursuperlibertadores”, à double torsion (602) avec un fil poli. C’est une gabardine super compacte, lumineuse et luxueuse, entièrement confectionnée à Milan. Le tissu est rincé pour plus de douceur et pour prendre du caractère avec l’âge et l’usure.

Le blazer Prep. © Superdenim. À droite, la version Campus. © Heffernan & Haire.

Le blazer Campus, en version Navy. © W.R. & Co. et blanc © Heffernan & Haire.

Le blazer est gansé et les manches sont doublées en coton. Il est fini avec trois poches plaquées, totalement remodelées et ajustées, sur base de celles de la veste Follina bien qu’avec quelques ajustements, comme le poignet ouvert et la forme légèrement carrée. Les boutons en laiton émanent directement du fournisseur officiel de la marine italienne.

Vittorio Veneto

Une très belle variante de la Prep-Campus, avec la ganse et les mêmes features, confectionnée ici avec la fameuse armature en double sergéCavalry Di Maglia”, développée par 1st PAT-RN dans le plus grand secret des collines de Vittorio Veneto en Italie. La source d’inspiration est évidemment le twill cavalry d’origine militaire, réputé pour sa densité et sa grande élasticité. Le pari est d’allier l’élégance d’un blazer et le confort d’un sweatshirt, qui se donne avec le temps et à mesure des lavages.

© Atacama Cloting. – Life Time Gear.

En coton pour le printemps et l’été, il donne une main sèche tout en prenant particulièrement bien la forme du corps, avec une bonne respirabilité. En mélange avec de la laine pour l’automne et l’hiver, il gagne encore en confort au niveau de la coupe, avec une doublure spéciale en jersey.

La Vittorio Veneto (gauche) et la Campus Blazer (droite). © Kai Sasaki.

Admiral

On reste un peu dans le même univers. L’Admiral est inspirée des vestes italiennes des années 1940, comme celles portées par les hommes d’affaires voyageant en Afrique du Nord avant la guerre. Ils mélangeaient vêtements militaires et civils, en se basant sur une élégance classique, mais confortable.

© Tonsor & Cie.

Son allure est à la fois moderne et vintage. La coupe est ajustée mais pas étroite, suffisamment extensible et souple pour bien épouser les formes du corps au fur et à mesure des ports. Elle est dotée d’une fermeture centrale à trois boutons, d’une poche poitrine passepoilée, de trois poches latérales avec rabat dont une poche ticket et deux boutons aux poignets.

L’Admiral et la Vittorio. © Kai Sasaki.

Les travelers

Cansiglio

Le Cansiglio ne passe pas inaperçu avec ses trois poches cargo à soufflets, type veste de chasse. C’est un blazer que 1st PAT-RN propose principalement en “Herringbone di Maglia”, un mélange laine et coton souple grâce à sa doublure en tricot jersey (plutôt que tissé).

© Life Time Gear.

Seabom

Directement inspirée par les vestes anciennes des garde-côtes et par les uniformes militaires et de chasse, la Seaborn emprunte au blazer Cansiglio ses trois poches cargo. Le dos de la veste se pare aussi d’une martingale et d’une fente boutonnée. Détail : les boutons en corozo sont teints dans une couleur spéciale conçue “ sur mesure ” par la mercerie historique Bottonificio Fenili.

Fadalto

Prenez la veste Seaborn et changez juste la poche poitrine. On trouve la Fadalto avec le même “Tweed di Maglia“que sur le modèle Tarzo-Liza, en tricot mélangé de laine, de soie et d’autres fibres qui donnent une main compacte, épaisse et chaude. Même en l’absence d’une doublure tissée, la manche a une belle tenue. Elle a également été déclinée en sergé “Cavalry Di Maglia” et en corduroy de chez Brisbane Moss.

© Meg Company.

Tropicale

Le prototype du blazer de voyage, un peu dans l’esprit des sahariennes militaires, surtout dans sa version en khaki. On est toujours sur la fameuse armature compacte Cavalry cet effet sweatshirt, avec deux poches poitrine à rabat, et deux poches latérales ornées d’une patte boutonnée verticale.

© Kai D. Utility.

Les light et field jackets

Kodiak

La Kodiak est une light jacket en popeline de parachute super compacte, avec un design de type tactique. Elle est équipée de cinq poches, dont trois poches à rabat en biais à l’avant et deux poches cachées dans le dos. Sa coupe est ample, légèrement surdimensionnée. Plus rare, elle existe aussi en laine, en nylon taslan imperméable et en corduroy.

© Walnuts オンラインストア.

Lands

À cheval entre une work jacket à col chemise et une field jacket, la Lands ressemble trait pour trait à la Kodiak avec une coupe droite plus ajustée et plus longue. On la trouve principalement en HBT, avec la même doublure que sur l’Anders-Aura.

© Kafka Mercantile & Supply Co.

Vous voyez des ressemblances avec certaines field shirts et surchemises militaires de l’armée américaine ? Bien vu. Pour pousser la réflexion plus loin, jetez un œil à l’inventaire aussi inspirant que circonstancié que propose Julien dans son article sur les US light jackets.

Campo-Scout

Une sorte de M-43 version 1st PAT-RN, ici dotée de poches à rabat rectangulaire au niveau des hanches et surtout d’un col rond. Cette dernière feature lui confère un charme indéniable, et sa coupe, un peu plus plus ajustée que sur l’originale militaire, est très plaisante elle aussi.

© Kai Saski. – Cultizm.

Par souci de complémentarité, on la préfère du coup en twill coton-lin, finie avec des coutures ton sur ton et un aspect denim. Ou alors, en laine tactique (“Tactical Wool”), extra fine, respirante, hydrofuge et sans plissures.

La version lin-coton, aspect denim. © Heddels.

En laine technique, et avec en plus une poche stylo au bras. © Kafka Mercantile & Supply Co.

Mettre le point final à cet article est terriblement frustrant ! Nous aurions encore pu dire tant d’autres choses sur les créations de 1st PAT-RN, d’autant plus que de nouveaux modèles sont très certainement sur le point de sortir. Nous espérons toutefois que les bases sont fixées. Notez que les pantalons valent aussi furieusement le détour : n’hésitez pas à approfondir le sujet et à partager vos découvertes avec nous !

Où trouver du 1st PAT-RN ?

Qui dit petites séries dit forcément distribution confidentielle et sélective. Et c’est très bien ainsi. On en trouve quand même assez facilement sur les traditionnels Kafka, Superdenim, The Bureau Belfast ou encore Standard and Strange. On a aussi vu passer quelques pièces intéressantes sur Owl, Tonsor & Cie et Kentaurus.

Pour les équivalents womenswear et petites tailles : ruez-vous sur l’excellent Heffernan & Haire (qui vend aussi du Leno & Co). En Europe ? Personnellement, j’ai trouvé ma Lisa chez Manufactum. W.R. & Co propose aussi la Scout et la Campus.

Vous aimez ce type de vestiaire gentle, entre style military et héritable workwear ? Retrouvez aussi nos colonnes consacrées aux japonais Workers K&T H et orSlow.

Un commentaire ?

Pas d'inscription, pas d'adresse e-mail obligatoire.
Juste votre nom et votre message.

Seulement si vous le souhaitez :
  • Vraiment parfait comme d’habitude mais pourquoi s’arreter En si bon chemin ? Le deuxième épisode sur les pantalons peut-être ?

    Je ressors de cette lecture à la fois intéressé et frustré lol

    Merci encore pour vos articles de qualité.


    Geoffrey Jan 18, 2019
  • Hello Geoffrey !

    Merci pour ta fidélité et tes encouragements. À vrai dire, j’étais frustré aussi en terminant. Ceci dit, c’est un label qui innove tellement, qu’il est difficile de faire le tour de la question.

    Concernant les pantalons, je vais essayer de plancher un peu la question. C’est un peu l’enfant pauvre en littérature sartoriale.

    À très vite !


    Démian Jan 21, 2019
  • Bravo à vous pour ce nouvel et comme d’habitude excellent article sur une superbe marque malheureusement compliqué à trouver surtout pour les femmes. Continuez à nous enchanter.
    Aymeric Jan 21, 2019
  • Hello Aymeric, un grand merci pour ton retour ! Oui, pas facile de trouver les pièces pour le womenswear. Étant de petit gabarit, c’est un peu ma seule option quand ce n’est pas du japonais.
    Démian Jan 22, 2019
1st PAT-RN, l’esprit gentle d’influence militaire et workwear